Actualités

Talmont Septembre 2017Nous sommes le lundi 25 septembre au début de la matinée dans la parcelle de merlot du vignoble des Hauts de Talmont,  Lionel Gardat vient de terminer un ultime prélèvement de grains pour vérifier l’état de maturité et décider de la date de vendanges.

C’est l’occasion d’évoquer le futur millésime. 2017 a vu alterner du bon et du moins bon.

Tout a bien commencé avec un hiver clément et sec, et un cycle végétatif qui a commencé très tôt.  Le débourrement fut précoce et homogène.

Rebondissement fin avril avec trois matinées de gel qui fontt de gros dégâts… Heureusement nous sommes peu touchés car nos vignes touchent l’estuaire.

Juin et début juillet sont très chauds et nous affichons alors 3 semaines d’avance.

Nouveau rebondissement  fin juillet avec des abats d’eau importants en une semaine ((100mm sont enregistrés par notre station météo). Suivent des semaines de temps  frais et maussade. Peu à peu l’avance se réduit. A la mi septembre; un nouvel épisode pluvieux se déclare (80mm). La véraison en est très ralentie surtout sur les colombards et l’inquiétude monte.

Aujourd’hui, après 10 jours de temps sec et plus chaud, l’espoir est revenu. La vigne est encore en activité physiologique et la maturité progresse. On note quelques attaques de pourriture grise que les vendanges manuelles devraient permettre d’éliminer. Après consultation de notre conseil Jean Claude Berrouet la vendange de notre parcelle de merlots aura lieu ce vendredi 29 septembre. Elle se présente bien et laisse augurer au final un beau millésime ! Vendredi nous fêterons aussi la gerbaude.

Lionel Gardrat

Talmont Septembre 2017

La maturité de nos raisins progresse, nous prévoyons nos vendanges 2017 à partir du mercredi  20 septembre. Vous voulez participer ?

Venez partager avec nous ce grand moment : nous recherchons des vendangeurs !
Les vendanges du vignoble des Hauts de Talmont auront lieu en une ou deux demi journées.
Un déjeuner convivial vous sera offert et le matériel fourni.

Vous êtes intéressé(e) ?
Contactez directement Lionel Gardrat :
06 22 47 10 42 lionel@leshautsdetalmont.com

Vendanges an Vignoble des Hauts de Talmont

Khatia Buniatishvili

Khatia Buniatishvili (Photo Le Figaro)

Dans le sillage du festival «  Un violon sur le Sable », le festival « Un violon sur la ville » donne lieu à toute une série d’événements  musicaux dans des lieux insolites du pays royannais, avec la participation  des musiciens – artistes lyriques et solistes instrumentistes prestigieux –  invités d’un Violon sur le Sable.

Dans ce cadre, pour la sixième année, un récital en plein air aura lieu au pied de nos vignes avec l’éblouissante pianiste Khatia Buniatishvili, qui fera résonner les notes de son piano face à l’estuaire à l’église de Talmont et au Soleil couchant.

Née en Géorgie en 1987, Khatia Buniatishvili commence le piano à l’âge de 3 ans, donne son premier concert avec l’Orchestre de Chambre de Tbilissi à 6 ans et se produit à l’étranger à 10 ans. Au cours des dernières saisons, Khatia a collaboré avec les orchestres les plus prestigieux sous la baguette de chefs internationaux.

Le concert est gratuit, un joli programme, présentant l’artiste et le lieu, vous sera proposé au bénéfice du Festival Un Violon sur le Sable.

Toutes les infos

Nicolas Angelich 2014

Colombard 2016 médaille d'OrC’est une médaille qui nous rend heureux à double titre car c’est un vin biodynamique et atypique que les jurés ont su récompenser.

 

C’est en effet un vin tout sauf standardisé, il est vendangé à la main, ne reçoit aucun intrant, si ce n’est un peu de soufre pour le stabiliser.

 

Mais nous sommes aussi bien sur simplement fiers pour le Vignoble des Hauts de Talmont. Que cette récompense vienne couronner le millésime 2016 n’est pas un hasard : c’est ici un millésime extraordinaire, nous en reparlerons !

 

En savoir plus sur le Concours des Saveurs Régionales Poitou-Charentes

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Interview de Lionel Gardrat réalisée dans nos vignes le 10 avril 2017:

 

« La présence de féverole dans les rangs de vigne à la fin de l’hiver et pendant le printemps  est un atout esthétique réel et, c’est vous qui me le dites, qui plus est, utile pour la culture de la vigne. Pourquoi? »

 


Lionel Gardrat : « Dans la continuité de la culture en biodynamie de notre vignoble, nous utilisons depuis deux ans une technique appelée « engrais vert ». Cette pratique apporte, selon l’espèce choisie, divers avantages.

 

Nous avons donc semé à l’automne la féverole qui a la faculté d’assimiler l’azote gazeux de l’air et de le fixer sur ses propres racines constituant ainsi ses propres réserves ( caractéristique des légumineuses ).  A la fin du printemps, juste avant la floraison, nous broyons la plante  puis nous la mélangeons au sol après avoir l’avoir fait sécher  préalablement pour éviter les phénomènes de pourrissement dans le sol.

 

De plus,  la féverole aura, de part son système racinaire important aéré le sol.

 

Ainsi nous sommes gagnants . Respect du sol et esthétique vont de pair. »

 

La Feverolle à Talmont

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer